samedi, mai 12, 2007

Mousson

Il nous est donné un corps. Je pense à un catalogue sans sons des activités et des rythmes de tous nos corps réunis.

La plupart nécessitent un mouvement. Comme je suis allongé sur mon lit, le corps inactif, je me demande quel est le but secret de ce corps qui se gazéifie au vent des ailes du rêve.

Un corps qui s'ossocierait avec le monde de l'esprit ne deviendrait-il pas une forme terrestre inédite? Serait-il possible d'être aussi un boudin lumineux traversé de fulgurances défiant les lois de l'espace et du temps? Que sait-on réellement des pouvoirs de la réunion de l'esprit et du corps si on ne s'y est pas frotté? L'esprit sait-il féconder le corps?

4 Comments:

Anonymous mis said...

y si escribo así, entenderás?
y si digo SOY YO. Esto, hablará de mí?
Dejo un barquito de papel en la orilla de la calle.
(en la orilla de mi calle corre agua)
y todo es así, tan lejano como decir que está anocheSiendo y sobre tu calle no corre agua...por dónde navegarán tus barquitos de papel?

mai 17, 2007 1:50 AM  
Anonymous Anonyme said...

Et si je te réponds ainsi, tu comprends?
On doit se connaitre un peu si tu me tutoies.

Un petit bateau de papier peut aller bien loin, s'il n'a pas de nom, personne ne le retrouvera parmi tous ceux qui flottent.

mai 29, 2007 1:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

uep!
oui...(je crois)
simplemente me intrigó "Létranger",
será por Camus?
será por "Gadjo Dilo"?
de todas formas
habitamos ciudades, cuerpos, mares
buscando encontrar algo
y en esa búsqueda, tú sabes...
estamos perdidos.

juin 07, 2007 12:14 AM  
Anonymous jene said...

salut l'etranger;
on pourrait retrouver des petit bateau et même come ça, sans nom, on pourrait les reconnaitre.
Pero, a veces basta con que esos barcos pasen y uno los mire, sin preguntarles el nombre... conozco gente, a la que le gusta el anonimato...quien sabe por qué...

juin 09, 2007 10:01 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home